Carte interactive des visites apostoliques des diocèses de Corse

En rouge, les communes du Pays de Balagne concernées par la visite de 1589

Algajola Moncale Pietralba Lama Urtaca Novella Palasca Belgodere Occhiatana Monticello Sta-reparata Ile-rousse Pigna Corbara Costa Ville-du-paraso Speloncato Nessa Feliceto Muro SantAntonino Cateri Avapessa Pioggiola Mausoleo Olmi-Capella Vallica Zilia Aregno Lavatoggio Lumio Calvi Calenzana Galéria Manso Montegrosso
Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année
Index 1686
Généralités 1686
Indisponible pour cette année
Visite de Mgr Nicolao Mascardi (1586-1590)

Le 21 février 1586, Nicolao Mascardi, évêque de Mariana et Accia (après avoir été évêque de Brugnato), est député comme visiteur apostolique dans les quatre autres diocèses de Corse. Il visite Ajaccio la même année, Sagone et Aleria en 1589 et Nebbio en 1590. Evêque du diocèse de Mariana et Accia, il ne peut visiter son propre diocèse. Il est l’auteur d’un Catechismo romano publié à Gênes en 1589, ainsi que des Discorsi… sopra i santissimi sacramenti di santa Chiesa, publiés à Venise en 1595. Il meurt en 1599.

Documents 1589

Algajola

"L’église a un presbytère, mais le curé cohabite dans une autre maison avec une tante maternelle, une sœur, un neveu et un serviteur… Il a des inimitiés et porte les armes en route… Il y a en ce lieu un maître d’école. Il n’y a dans la paroisse nulle enchanteresse ni personne qui exerce l’art des maléfices et des superstitions."

Visualiser la transcription (PDF)  Visualiser la traduction (PDF)

Aregno
Aregno, Dalle funéraire, 1575

"Pour porter le viatique aux malades, le curé utilise les particules du sacrement qui se trouvent dans l’église de Sant’Antonio et parfois, s’il est requis, il les y consacre avant la célébration de la messe et après sa célébration, il va chez les malades pour leur donner la communion, revêtu de l’étole et du surplis, accompagné d’hommes qui portent les luminaires."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Calenzana

"Il a publié les décrets du concile de Trente Sur la réforme du mariage. Avant sa célébration, il fait les publications qu’il faut. Aucune n’est suivie d’union charnelle entre les époux… Il leur explique la force du sacrement et la parenté. Aux temps où sont interdites les noces, il ne contracte aucun mariage. Il n’y a pas d’empêchements au mariage, de concubinaires ni de personnes qui vivent séparées."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Calvi
Calvi, Crucifixion, tempera sur bois, XVIe siècle (1e moitié)

"Il y a deux accoucheuses. Il interdit aux parents de garder les enfants dans leur lit la première année. Autrefois il y a eu quelques enfants étouffés … Les accouchées vont à l’église recevoir la bénédiction."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Cateri

"Il y a procession tous les troisièmes dimanches du mois et le jour de la fête solennelle du Corpus Domini, au lieu du baldaquin, ils utilisent ce jour un voile de lin qui se trouve dans l’église."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Corbara

"Au lieu d’un tableau, il y a une statue en marbre de la Bienheureuse Vierge Marie enfermée dans une armoire de bois et revêtue de soie. Il apparaît qu’elle a été réalisée grâce à la dévotion du père Retale, archiprêtre d’Aleria, en l’an 1480. Il y a dans le chœur des ex voto : une statue d’homme en cire et une chaîne en fer."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Lavatoggio

"À l’intérieur de cette église San Cervone, il y a suspendues au mur plusieurs pierres liées avec un cordon en manière de vœu : les hommes malades du lieu les pendent à leur cou et les portent en ex voto à cette église où ils laissent au mur de cette église ces pierres ainsi suspendues."

Visualiser la transcription (PDF)  Visualiser la traduction (PDF)

Lumio

"Dans l’église paroissiale sous le titre de Santo Pietro … près du chœur, il y a deux colonnes et ceux qui sont frappés par des esprits immondes affirment qu’en s’approchant de la plus proche du chœur ils en sont libérés."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Moncale
Aregno, Calice du piévan Martino Lombardo, XVIe siècle (4e quart)

"Le cimetière est autour de l’église, pas protégé de l’entrée des bêtes. Il manque la croix. Il y a deux cloches suspendues à un arbre."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Montegrosso

Cassano … Les huiles saintes sont conservées dans un coffret d’étain de forme oblongue divisé en trois parties … Il va oindre les malades revêtu de l’étole et du surplis, accompagné d’un enfant qui porte la croix et l’aspergeoir. Pour les hommes seulement, il oint les cinq organes des sens et les reins : pour les femmes uniquement les cinq organes des sens."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Monticello

"L’église paroissiale sous le titre de San Quilico paraît trop étroite et pourrait plutôt être qualifiée d’oratoire, car l’église qui a vraiment eu le titre de paroissiale et qui était située dans le lieu susdit de Monticello a été détruite et ravagées par les Turcs."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Sant'Antonino

"Dans l’église paroissiale sous le titre de Santo Pietro … près du chœur, il y a deux colonnes et ceux qui sont frappés par des esprits immondes affirment qu’en s’approchant de la plus proche du chœur ils en sont libérés."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Santa Reparata

"Près de l’entrée du plancher mentionné plus haut, il y a une petite maison, où une femme a été pendant un temps ermite murée, mais maintenant elle cohabite librement dans cette même maison avec une jeune fille, sa nièce."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Zilia
Vallica, Tabernacle en bois polychrome, XVIe siècle (2e moitié)

"[Le curé] n’a pas produit les lettres de ses ordres, car, dit-il, il les a perdues au temps de la guerre, Mais il montre la lettre de son bénéfice, dont le revenu s’élève à cinquante écus. L’église n’a pas de presbytère et il cohabite avec des neveux. [L’habitat de] la paroisse est dispersé. Le nombre des âmes est de 400 et celui des feux 100 … Il n’y a personne qui entrave la liberté ecclésiastique et qui fasse du tumulte à l’église, aucun concubinaire, ni usurier … Il n’y a aucune sorcière ou enchanteresse dans la paroisse."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

En vert, les communes du Pays de Balagne concernées par la visite de 1616

Carte de Balagne Algajola Moncale Pietralba Lama Urtaca Novella Palasca Belgodere Occhiatana Monticello Sta-reparata Ile-rousse Pigna Corbara Costa Ville-di-paraso Speloncato Nessa Feliceto Muro SantAntonino Cateri Avapessa Pioggiola Mausoleo Olmi-Capella Vallica Zilia Aregno Lavatoggio Lumio Calvi Calenzana Galéria Manso Montegrosso
Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année
Index 1686
Généralités 1686
Indisponible pour cette année
Visite de Mgr Girolamo Curlo (1615-1616)

Girolamo Curlo était évêque de Vintimille depuis deux ans lorsqu’il fut chargé de la visite apostolique des diocèses de Corse. Cette mission était liée aux événements dramatiques qui avaient ensanglanté la vallée du Taravo en août 1615, et aux accusations que seigneurs corses et officiers génois portaient contre l’évêque d’Ajaccio et le clergé insulaire. Affaibli dès le mois d’août 1616 par des fièvres, il meurt le 13 novembre à Bastia, où circula une rumeur peu fondée d’empoisonnement. Il est remplacé par Giovanni Antonio Sartorio, évêque de Policastro.

Documents 1616

Algajola

"À la communion générale, au temps de Pâques, qu’il exige les papiers [les billets de confession] des communiants avant de leur administrer le sacrement pour être sûr qu’il a été satisfait au précepte de l’Église."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Aregno
Aregno, Retable du Rosaire, limite 16e 17e siècle

"Visite de l’oratoire des confrères, sous le titre de Sant’Antonio du lieu d’Aregno, lequel oratoire est dans l’église paroissiale : il faut absolument qu’il soit supprimé et qu’un autre soit fabriqué ailleurs dans un lieu adapté et plus commode."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Avapessa

"Le cimetière est devant les portes de l’église et que soient arrachés et coupés les sept oliviers."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Balagne entière (1/2)

Traduction & Transcription (PDF)

Balagne entière (2/2)

Traduction & Transcription (PDF)

Belgodere
Belgodere, Retable de la Vierge à l'Enfant, 1595

"Il est mandé de couvrir les têtes des baptisés et de les essuyer avec des serviettes blanches, suivant le rituel romain, et non dans leur bonnet de baptême comme il était d’usage."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Cateri

"Le jeudi de la Cène du Seigneur, on fait le sepolcro et le sacrement est conservé dans un ostensoir, ce qui est absolument prohibé : il mande qu’il soit placé dans le calice."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF) 

Corbara

"Le jeudi de la Cène du Seigneur, que les confrères se lavent les pieds. Qu’il soit absolument prohibé aux femmes et consœurs de cette confrérie de laver les pieds en cette nuit dans l’église paroissiale sous peine d’interdit de l’église."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF) 

Feliceto
Belgodere, Ostensoir monstrance, début du XVIIe siècle

"On porte des armes dans l’église. Les femmes suivent les morts en pleurant…"

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Lama

"Le toit de l’église prend la pluie et depuis l’extérieur de l’église, par les murs, l’eau entre à l’intérieur et inonde le pavement."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF) 

Lavatoggio

"Il y a des particules de reliques sans nom qui furent trouvées dans l’autel démoli de l’église paroissiale et sont conservées dans la niche du côté de l’Évangile."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Lumio
Lumio, calice, limite 16e 17e siècle

"L’église même, qui est une construction magnifique, menace ruines si on ne la répare."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Mausoleo

Un parement d’autel en tissu de couleur bleu vétuste ; deux chasubles, une de soie et l’autre de camelot.

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Monticello

"Le chanoine Simon Giovanni Savelli, concubinaire notoire, a des enfants avec une dame de son propre village, et avec une autre, sa parente du même village."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Muro

"Lorsque le très saint viatique est porté aux malades, à l’avenir, qu’il soit accompagné par un baldaquin ou à tout le moins par une ombrelle de cuir parfaitement décente et intérieurement ornée de drap de soie et par six cierges et au moins une lanterne toujours allumée."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Nessa

"Lors de la communion, il demande au peuple s’il croit que le vrai Dieu est né de la Vierge Marie et le peuple répond : Credo."

 

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Novella

"Lors de l’ensevelissement des défunts grand bruit est mené par les femmes."

 

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Occhiatana
Costa, Chasuble, damas de soie rouge, limite 16e et 17e siècle

"Il y a toujours une lampe aux frais de la compagnie du Corpus Christi, mais les cierges pour l’autel sont fournis au curé par les femmes de la compagnie de Notre-Dame."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Olmi Capella

"Il a un ostensoir et deux pyxides, une petite et une grande, deux calices avec les patènes, bien ornées de tissu de lin, deux parements d’autel en soie dorés et deux de couleur verte…"

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Palasca

"Qu’on se pourvoie d’au moins deux serviettes blanches et propres pour essuyer les lèvres des communiants et qu’ils ne s’essuient pas dans leurs propres mouchoirs comme il était d’usage."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Pietralba

"l’Annonciation du lieu de Pedano sert d’église paroissiale, l’église paroissiale étant celle de San Giovanni Evangelista, qui est ruinée… le titulaire est le révérend Romano de Caccia, âgé de 32 ans ; revenus annuels, selon ce qu’on dit, de 300 livres ; cure d’environ 50 âmes. Ce révérend Romano n’a pas comparu, mais on dit que, soupçonné de crime, il a pris la fuite."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Pioggiola

"Il a visité l’église paroissiale sous le titre de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie de Pioggiola de cette pieve, dont est recteur le révérend Bernardino Raphaldi (ou Raffalli), âgé de 36 ans, cure de 325 âmes et revenus annuels de 300 livres."

 

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Santa Reparata

"Le soir du jeudi de la Cène du Seigneur, après le lavement des pieds des confrères et à l’issue des offices divins, que soit faite une procession par ces confrères à l’église paroissiale pour adorer le Très Saint Sacrement. Il faut absolument interdire aux femmes d’intervenir dans ces processions de nuit."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Sant’Antonino

"Que l’autel soit entouré d’une balustrade de bois et que la plateforme fasse le tour de ses côtés sur huit pouces."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Speloncato

"Il a visité l’église paroissiale sous le titre de San Giovanni Battista, distante d’un quart de mille des habitations du lieu de Speloncato ; le toit de cette église est tombé et on n’y célèbre pas, car elle est aussi entourée d’un cimetière qui est ouvert de tous côtés et accessible aux bêtes et aux hommes."

 

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Urtaca

"Il n’y a pas de compagnie du Corpus Christi, ni du Très Saint Rosaire, ni d’oratoire de Disciplinati."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Vallica

"Il a visité l’église paroissiale sous le titre de San Quilico du lieu de Vallica de la pieve de Giussani, dont le vicaire amovible, à cause de la modicité des revenus, est le révérend Giudicello de feu Andrea de Feliceto depuis deux ans, âgé de 39 ans, revenus annuels de 100 livres et cure de 173 âmes."

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

Ville di Paraso

"À la question « En quelles langues se tient la sainte messe ? », il répondit : Il y en a trois, la langue latine bien sûr, l’hébraïque et la grecque; en grec Kyrie Eleison, en hébreu Alleluia, Le Seigneur Dieu Sabaoth."

 

Visualiser la transcription (PDF) Visualiser la traduction (PDF)

En bleu, les communes du Pays de Balagne concernées par la visite de 1686

Accès aux numérisations de la visite de 1686 pour tous les diocèses par la carte de Corse, ainsi qu’à l’index manuscrit et aux généralités concernant cette visite (décrets généraux, rapport général et généralités par diocèse)
Algajola Moncale Pietralba Lama Urtaca Novella Palasca Belgodere Occhiatana Monticello Sta-reparata Ile-rousse Pigna Corbara Costa Ville-du-paraso Speloncato Nessa Feliceto Muro SantAntonino Cateri Avapessa Pioggiola Mausoleo Olmi-Capella Vallica Zilia Aregno Lavatoggio Lumio Calvi Calenzana Galéria Manso Montegrosso
Visite de Mgr Giovanni Battista Spinola (1686)

La visite conduite en 1686 par Giovanni Battista Spinola, évêque de Luni et Sarzana, est la seule à couvrir l’île entière, y compris Bonifacio qui restait attaché au diocèse de Gênes. Elle marque en quelque sorte l’apogée de l’église post-tridentine dans l’île. Le lecteur trouvera sur ce site la numérisation intégrale du manuscrit original de sa visite, conservé à Rome à la Bibliothèque Casanatense, classée diocèse par diocèse, ainsi que l’index manuscrit, les décrets généraux, le rapport général et les généralités par diocèse. Il est étonnant de constater que les paroisses de Cassano, Montemaggiore et Lunghignano, aujourd’hui rassemblées dans le territoire de Montegrossu, sont absentes de cette visite si complète.

Documents 1686

Algajola

"De même, il a visité l’autel de San Giorgio martyr, dont le tableau est resté intact après l’incendie des Turcs [1643], bien que l’église elle-même ait été brûlée. Le glaive des infidèles qui l’ont en partie lacéré ne l’a cependant pas épargné, mais il a ensuite été convenablement restauré."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Aregno
Aregno, Retable, Notre Dame de Lorette, Nicolao Castiglioni, 1ère moitié 17e siècle

"Il a visité un autre autel sous l’invocation de la très bienheureuse Vierge de Lorette, où est érigée une compagnie de femmes, qui l’entretiennent… Devant l’autel brûle une lampe qui est en laiton ; et elles collectent l’huile d’une terre plantée d’oliviers de la dite compagnie des femmes, qui reçoivent également d’autres offrandes et aumônes."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Avapessa

"Il y a en en tout 138 âmes, parmi lesquelles 60 communient... Le peuple néglige d’entendre la doctrine chrétienne : il a donc ordonné au révérend recteur d’exclure des sacrements ceux qui ignorent les rudiments de la foi."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Belgodere
Belgodère, statue en marbre de la Vierge à l'Enfant, 17e siècle

"l’église paroissiale sous l’invocation de San Tommaso… est sous le droit de patronage des révérends pères moines de la congrégation olivétaine de Saint-Benoît ; la cure des âmes est exercée par un de leurs prêtres et à présent est curé le très révérend père, dom Romualdo Maria Brizelli de Florence, élu et député par le seigneur abbé, dom Romualdo Maria Triscornia, génois… avec assignation de 30 écus de monnaie de Gênes pour salaire annuel"

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Calenzana

"Il a visité le maître autel derrière lequel il y a une arche fermée de partout par un mur et entourée de grilles de fer où on dit qu’est conservé le corps de sainte Restituta, apporté là depuis la mer toute proche, sur des taurillons indomptés, par la Providence divine au jugement de laquelle s’en remirent les populations qui accourraient à ce moment-là de partout et se disputaient pour la conquête de ces saintes reliques."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Calvi

"Le pavement de l’église paroissiale sous l’invocation de San Giovanni Battista, dans sa partie la plus haute, n’est pas bien recouvert : il a donc mandé de le paver de pierres dites de Lavagna... Il y a sur le pavement de la dite église trois tombeaux de certains défunts, raison pour laquelle il a mandé d’ensevelir [ces défunts] et de les placer sous la terre et le pavement de la dite église."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Cateri

"L’église paroissiale est l’église champêtre de San Cesario martyr, où rien n’est conservé et où l’on ne célèbre que le jour de sa fête."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Corbara
Corbara, autel secondaire des âmes du purgatoire, 4e quart du 17e siècle

"Il a ensuite visité les fonts baptismaux, qui ont une cuve en pierre à la norme et leur ciborium avec des colonnes en bois et une structure parmi les plus belles vues en Corse, avec des figures et des sculptures des saints et la balustrade en bois."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Feliceto

"Les noces sont rarement bénies : il a donc mandé de les bénir à l’avenir selon la norme du missel romain ; et si les époux ont été négligents pour demander la bénédiction, que contre eux etc…"

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Lama

"Dans la dite chapelle est conservée une statue dorée de San Filippo Neri avec des reliques de ce saint insérées dans la poitrine de la dite statue, et à travers la vitre on lit les mots suivants : Ex praecordiis sancti Philippi Nerii. Il a vu les lettres patentes authentiques de ces reliques et a donc mandé de s’occuper au plus vite de les exposer publiquement à la vénération des fidèles."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Lavatoggio

"Il a aussi vu un autre grand vase de bronze avec un opercule de même métal et une petite chaîne de fer, dans lequel il y a trois vases d’étain de forme plus grande qui servent pour prendre les huiles saintes dans la cathédrale de Campoloro que le révérend seigneur vicaire forain de la piévanie d’Aregno en Balagne distribue ensuite à tous les curés de la dite piévanie."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Lumio

"Le corps de l’église est infesté de chauves-souris qui font leur nid en incroyable quantité au-dessus du grenier et sous les plâtres du toit de l’église : le dit seigneur visiteur a entendu leurs sifflements, qui perturbent tout ; et, en outre, le pépiement des hirondelles qui font leur nid au même endroit accroît la rumeur. Pour les en empêcher, il a mandé de fermer les fenêtres de l’église de toile cirée et de détruire dans les six mois les nids construits, sous peine arbitraire (etc.). Les chauves-souris ne peuvent être chassées, à moins de construire une voûte, ouvrage auquel il énergiquement exhorté le peuple."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Mausoleo

"la dite confrérie n’a pas d’oratoire spécifique et lorsqu’ils récitent l’office, comme il a été dit plus haut, dans cette église, les cérémonies paroissiales sont perturbées : il a donc mandé de fonder et d’ériger un oratoire où les confrères puissent à l’avenir se réunir pour la récitation du dit office ainsi que pour dire les autres prières et exercer leurs autres fonctions."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Moncale

"Il a visité les fonts baptismaux, dans une cuve de marbre avec ciborium en bois... Il a ordonné d’ajouter au-dessus de ces mêmes fonts une ombrelle et sur la proche paroi une représentation de saint Jean-Baptiste baptisant le Christ ; de mieux assembler les planches du ciborium pour fermer les fentes par où passent les sauterelles dont regorge le champ où est située l’église, pour qu’elles n’entrent plus à l’avenir par ledit ciborium et dans les fonts, comme le même seigneur visiteur en a trouvé."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Monticello

"Il a ensuite visité l’oratoire sous l’invocation de San Carlo, de forme ample et avec de hautes voûtes, avec un maître autel sublime, des colonnes, des statues et un tableau fort magnifique, avec de beaux sièges pour les confrères : puissent en avoir de semblables non seulement les églises paroissiales mais de nombreuses églises cathédrales de Corse !"

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Muro
Corbara, meuble de sacristie, 17e siècle

"La doctrine chrétienne est enseignée par le dit recteur tous les dimanches pendant les solennités des messes et elle est aussi bien souvent enseignée l’après-midi ; le peuple a été trouvé assez instruit."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Nessa

"Le dit Très Saint Sacrement est conservé au maître autel dans un tabernacle de bois entièrement doré à la forme étroite mais belle, muni d’une serrure et d’une clef ; il a mandé de dorer au plus vite cette clef dans le semestre."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Novella

"Il a vu les livres paroissiaux et ne les a pas trouvés à la norme. Il a donc mandé de confectionner à neuf quatre livres – un pour les mariages, un autre pour les baptisés, un troisième pour les défunts et le dernier pour l’état des âmes – et d’y écrire en observant scrupuleusement la norme du rituel romain."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Occhiatana

"Les confrères portent des capes blanches et ont leurs officiers, dont le chef est appelé prieur, et ils sont renouvelés trois fois par an, à l’exception du trésorier qui reste six mois ; les comptes sont alors rendus devant le curé et les nouveaux officiers. Ils ont des contributions annuelles fixes qui leur servent à constituer la trésorerie sur laquelle ils ont coutume de pourvoir l’autel et les confrères défunts de dix-sept livres de cire pour les cérémonies funèbres lors de leur enterrement ; ils ont également coutume d’offrir des aumônes pour célébrer des messes. Ils se réunissent à toutes les fêtes et ont coutume d’y réciter l’office de la Bienheureuse Vierge Marie et de dire les autres prières, de même qu’ils ont également coutume d’accompagner en procession avec leurs capes les frères défunts qu’il faut ensevelir."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Olmi Capella

"Il a vu le baldaquin en soie de couleur rouge de belle forme, qui sert pour porter le Très Saint [Sacrement], de même qu’il a vu l’ombrelle, au sommet de laquelle il a mandé de placer une croix. Il y a trois voiles huméraux : un de couleur incarnat, un autre de couleur verte et le troisième de couleur bleue."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Palasca

"Il a visité l’autel, avec sa chapelle fermée par une balustrade de bois, sous l’invocation de l’Esprit Saint… Le dit autel est pourvu d’un tableau ancien d’aspect très précieux."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Pietralba

"Le visiteur a visité l’église champêtre sous l’invocation de la bienheureuse Vierge de l’Assomption qui était anciennement l’église paroissiale de Petralba et qui, pour la plus grande commodité du peuple, a été transférée à l’église de San Rocco... Près de la dite église, il y a un presbytère où habitent deux ermites ou moines laïques… et ils doivent garder la dite église, où il a visité l’unique autel, entretenu par la communauté… A comparu Valerio, de feu Quilico de Petralba, ermite affecté au service de l’église champêtre de Sainte Marie de l’Assomption ; il a montré les lettres patentes de son affectation délivrées [à la chancellerie de] l’ordinaire [l’évêque] et, comme l’a attesté le seigneur curé, il est de bonne vie et sert l’église."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Pigna

"Les livres paroissiaux sont à la norme. Les âmes de cette paroisse sont environ 100 et il y en a 60 qui communient."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Pioggiola

"Le Très Saint Sacrement est conservé au maître autel dans un tabernacle de bois entièrement doré, surmonté d’un conopée de couleur rouge et d’un autre de couleur blanche, avec une représentation sculptée du Christ ressuscité à son sommet."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Santa Reparata

"Il a ensuite visité le bel oratoire sous le titre de Sant’Antonio da Padova, dont une statue est sculptée en bois avec la représentation sculptée de l’enfant Jésus sur un livre. Tout l’autel est magnifiquement construit avec des colonnes et des ornements de bois, décemment pourvu des parements de soie de toutes les couleurs [liturgiques] ornés d’or, avec des sièges et des agenouilloirs de bois élevés fort beaux pour les confrères."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Sant’Antonino

"Il a visité le maître-autel qui fut récemment assez élégamment rénové en plâtre subtilement tacheté de différentes couleurs et qui est également décemment orné."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Speloncato

"Le maître autel… est pourvu en chandelles par une association de femmes… elles ont leurs officiers, dont la chef est appelée prieure, et elles sont renouvelées chaque année, rendant alors compte devant le seigneur piévan. Elles ont une trésorerie constituée des contributions annuelles fixes des dites sœurs, sur laquelle elles ont coutume de pourvoir les sœurs défuntes de cierges."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Urtaca

"Il n’y a pas de fonts baptismaux dans cette église : il a été dit qu’il y en a eu dans l’église champêtre de San Nicolao, qui était anciennement l’église paroissiale et qui a été transférée pour la plus grande commodité du peuple à la susdite église Santa Maria Annunziata. Mais il a été dit que les dits fonts sont de la pire forme, si bien qu’on ne peut y conserver l’eau sainte. Il a donc mandé de construire dans les deux ans dans cette église des fonts baptismaux."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Vallica

"Le corps de l’église est acceptablement à la norme et on y trouve deux monuments funéraires, un pour les hommes, l’autre pour les femmes. Il a cependant mandé d’en faire un troisième pour ensevelir les enfants dans l’année."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Ville di Paraso

"Il y a aussi un ermite, qui va en habit de laine et avec la tonsure sous la règle de Sant’Antonio da Padova, habit qu’il a revêtu sous l’autorité de l’ordinaire selon les lettres patentes, et comme plusieurs l’attestent, il est de bonne vie et de bonne renommée et sert continuellement l’église."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Zilia

"Le très révérend seigneur Antonio Martini n’a pas résidé comme il le devait dans la dite paroisse mais a été absent la majeure partie du temps de la résidence de la dite église paroissiale et a demeuré le plus souvent dans les faubourgs de Calvi ainsi que dans la cité de Gênes…"

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

En ocre, les communes du Pays de Balagne concernées par la visite de 1760-1770

Carte de Balagne Algajola Moncale Pietralba Lama Urtaca Novella Palasca Belgodere Occhiatana Monticello Sta-reparata Ile-rousse Pigna Corbara Costa Ville-du-paraso Speloncato Nessa Feliceto Muro SantAntonino Cateri Avapessa Pioggiola Mausoleo Olmi-Capella Vallica Zilia Aregno Lavatoggio Lumio Calvi Calenzana Galéria Manso Montegrosso
Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année Indisponible pour cette année
Index 1686
Généralités 1686
Indisponible pour cette année
Visites de Mgr Cesare Crescenzio De Angelis (1760-1764) et de Mgr Tomaso Struzzieri (1765-1770)

Le Saint-Siège avait décidé le 31 juillet 1759 l’envoi d’un visiteur apostolique dans le contexte très mouvementé des révolutions de Corse, qui avaient débuté trente ans plus tôt. Demandée par le gouvernement national corse conduit par Pascal Paoli, cette décision entraîna un grave conflit entre le Saint-Siège et la République de Gênes. Finalement, Cesare Crescenzio De Angelis, évêque de Segni, débarqua le 23 avril 1760 sur la plage des Prunete, et engagea une action de reprise en main des diocèses qui lui furent confiés (Aleria, Mariana et Nebbio, puis Ajaccio et Sagone en 1762-1763) avec les pouvoirs d’un administrateur apostolique. En raison de l’opposition génoise à son action, il ne put visiter Algajola et Calvi. Malade, il quitta l’île en mai 1764. A sa mort en 1765, son vicaire, Tomaso Struzzieri, fut sacré évêque de Thiene et continua la même mission jusqu’en 1770, peu après l’arrivée des Français. Il faut savoir que le visiteur ordonna aux curés du diocèse de Mariana la confection d’inventaires qui étoffent considérablement les informations contenues dans sa visite. Nombre de ceux-ci sont conservés aux Archives départementales de Haute-Corse où il est possible de les consulter (3G 2/5 à 2/8).

Documents 1760

Aregno
Aregno, calice, 18e siècle

"Cette église piévane de la Très Sainte Trinité d’Aregno est assurément la plus misérable de toutes celles du diocèse d’Aleria. Les autels sont sans aucun ornement ; les parois ne sont ni enduites de chaux ni blanchies ; le pavement est partout en ruines ; les fenêtres sont ouvertes, les portes très vétustes ; enfin il n’y a rien qui signe une église, mais cela ressemble plutôt à une vaste grange où l’on garderait le foin et la paille."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Avapessa

"Dans l’église de San Carlo est érigée une compagnie, parmi les confrères de laquelle le visiteur a trouvé une très grande querelle et elle est divisée en deux parties depuis plusieurs années. Une partie d’entre eux construisit une tombe dans l’église du couvent de Marcasso susdit à la porte latérale et cette partie revendiquait d’ensevelir tous les confrères dans le dit tombeau ; mais l’autre partie rechignait et le curé la soutenait, puisqu’il voulait qu’ils soient ensevelis non dans l’église du couvent mais dans le tombeau de San Carlo. Les parties ayant ainsi conspiré, il en naquit plusieurs scandales."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Belgodere

"Le 11 du mois, le matin, à 14 heures, l’illustrissime et révérendissime seigneur se rendit à l’église paroissiale, où il fut reçu par le révérend Giovanni Battista Leoni, économe, et après les préalables d’usage, il célébra la messe. Il fit ensuite l’absolution des morts puis, revêtu des ornements pontificaux, visita le Très Saint Sacrement, qu’il trouva excellemment tenu et l’autel orné de bien plus de lumières qu’il n’est d’usage dans ces régions."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Calenzana

"Il visita l’église collégiale dédiée à Dieu en l’honneur de San Biagio e Santa Restituta, qu’il trouva propre, ample et ornée de marbres. Il loua donc avec la plus grande force la diligence du révérend prêtre Pasquale Bianconi, prévôt, qui en raison de la dureté des temps, comme il ne pouvait remplir sa charge avec la liberté d’esprit qui convenait, abdiqua spontanément sa dignité et la prévôté."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Cateri

"L’illustrissime et révérendissime seigneur a trouvé l’église du couvent du Santo Spirito du lieu de Marcasso et les ornements sacrés bien tenus, la clôture bien gardée, que les femmes n’y entraient pas et que tout le reste était accompli conformément à la règle de l’ordre... Il a cependant averti le supérieur de ne pas entretenir tant de vignes dans le jardin, lesquelles sont assurément plus nombreuses que ce que permet la règle des Mineurs Réformés."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Corbara
Corbara, maître-autel en marbre, 1752

"Cette église est ainsi la plus belle et la plus élégante de toutes les églises du diocèse d’Aleria tant par son ampleur que par son architecture et son remarquable agencement."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Costa

"Il inspecta le tableau de San Pasquale, d’où on lui raconta qu’avait jailli de la sueur de sang l’an passé au mois d’août. Il interdit cependant aux pères de quêter les aumônes comme ils insistaient pour avoir la possibilité d’ajouter une châsse à l’autel, sous peine d’excommunication ; et ainsi peu après ils arrêtèrent et le sang n’apparut pas."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Feliceto

"Il manque seulement à l’église susdite un pavement complet pour être au mieux ; louant la piété de ce peuple, il l’a exhorté à l’achever au plus vite."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Lama
Lama, meuble de sacrisite, 18e siècle

"Le curé actuel est le prêtre Raffaello Defendini, qui ne réside pas sur place mais demeure à Bastia. Comme en effet des querelles survinrent entre ce curé et d’autres personnes du dit lieu, le neveu du curé a abattu l’une d’entre elles d’un coup de feu ; le dit curé fut donc contraint de s’enfuir."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Lavatoggio

"Ensuite, l’illustrissime et révérendissime seigneur visita l’oratoire de Sant’Antonio Abate, qui est en vérité pareillement excellemment tenu. Il y a principalement un banc autour de toute l’église en mosaïque d’une facture élégante ; c’est pourquoi il loua de nouveau et davantage la piété de ce lieu, son intérêt et son amour pour les églises."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Lumio

"Il voulut que tous soient absous des excommunications publiées depuis plusieurs années déjà… par l’évêque d’alors, en raison de la très célèbre controverse entre la communauté et le peuple et le piévan Fabiani, au sujet de laquelle se tient encore un procès sous l’autorité de la Sacrée Congrégation du Concile…, afin de montrer la gravité des censures qui sont en vérité tenues pour rien dans ce Royaume et pour qu’il ne semble pas bon aux populations de trancher par eux-mêmes sur la nullité ou la validité des censures."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Mausoleo

"30 familles. 4 prêtres. 144 âmes."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Moncale

"60 familles. 7 prêtres. 300 âmes."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Montegrosso

"Il se dirigea avant tout vers le lieu de Montemaggiore et il visita l’église piévane dédiée en l’honneur de Sant’Agostino, qui était alors érigée depuis les fondations."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Monticello

"Il fut exposé qu’il serait plus commode et plus décent pour le peuple de constituer l’église San Carlo en église paroissiale et celle de San Sebastiano en oratoire ou casazza, puisque l’église San Carlo est plus vaste et plus décente… Mais en raison d’oppositions aussitôt nées, pour éviter qu’elles ne dégénèrent en querelles et litiges, cela ne fut pas mis à exécution."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Muro

"Il y a un oratoire ou casazza sous le titre de San Giovanni Evangelista et de Santa Croce, où est érigée une compagnie… Dans l’église de la Très Sainte Annonciation sont également érigées des compagnies du Très Saint Sacrement, du Très Saint Rosaire, de la Très Bienheureuse Vierge du Mont Carmel et de la Doctrine Chrétienne."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Nessa

"Il réprimanda le peuple qui plus qu’à l’habitude des autres populations de ce diocèse, tient de la pire manière l’église, étroite, sale, avec un pavement recouvert de la pire manière et un toit noir fait de tuiles très vétustes : il ne voulait donc pas que le Très Saint Sacrement restât plus longtemps dans une telle église mais qu’il soit transporté dans l’oratoire du Très Saint Rosaire situé au lieu de Nessa... Aussitôt un murmure s’éleva et il y eut des conspirations."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Novella

"Le peuple insista pour que Son illustrissime Seigneurie érigeât une compagnie du Très Saint Sacrement, demande à laquelle il accéda avec bienveillance."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Occhiatana

"Ensuite, le même illustrissime seigneur visita l’oratoire de la Bienheureuse Vierge Marie de l’Annonciation, qu’il a trouvé excellemment tenu et principalement les bancs construits avec élégance."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Olmi Capella

"Après avoir visités et trouvés convenablement ornés tous les autels, l’illustrissime seigneur a beaucoup loué la piété du peuple et l’a exhorté à poursuivre."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Palasca

"Les autels susdits comme l’église sont à présent des plus misérables, car ils sont en cours de travaux."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Pietralba
Lama, huile sur toile, Francesco Carli, 18e siècle

"Le révérendissime seigneur partit visiter l’oratoire de Santa Maria, ancienne paroissiale du dit lieu, où l’unique autel est convenablement tenu et l’église est gardée par un ermite qui quête des aumônes et les partage avec l’église ou oratoire."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Pigna

"Dans la dite église est érigée une compagnie et il y a 60 confrères. 36 familles. 5 prêtres. 159 âmes."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Pioggiola

"L’illustrissime et révérendissime seigneur s’est rendu pour le visiter à l’oratoire de San Pancrazio, martyr, où fut érigée une compagnie. Il a vu que le dit oratoire était excellemment conservé et a donc loué la piété des confrères. Mais il a trouvé qu’on n’exerçait pas les offices habituels depuis plusieurs années en raison de quelques dissensions nées entre les lieux de cette paroisse et surtout que le lieu de Porcili voudrait que le prieur des dits lieux soit élu alternativement tous les six mois."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Santa Reparata

"En raison des prières du peuple adressées à l’illustrissime seigneur pour qu’il daignât bénir les champs et moissons presque complètement arides et desséchés – car l’hiver passé ni la pluie ni la neige ne tombèrent en ces lieux –, le Très Saint Sacrement fut donc exposé et les litanies des saints chantées. Puis la procession du vénérable Sacrement fut faite… autour de la place, et à la porte de l’église, il bénit les champs."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Sant’Antonino

"L’actuel curé est le prêtre Vincenzo Pietri, piévan, qui, comme il a obtenu la dite église par concours tenu par l’évêque d’Aleria, Matteo De Angelis dans la cité de Bastia contre le décret des chefs de ce Royaume, ne peut actuellement la posséder en paix ni y résider."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Speloncato
Speloncato, devant d'autel, huile sur toile, 18e siècle

"À l’église du couvent de la Santissima Vergine Maria della Pace de Speloncato…, il trouva au fond de l’église, du côté de l’Évangile, une petite chapelle où sont ensevelis les religieux dans de petits édicules de part et d’autre des parois et au milieu de l’autel : il a donc complètement soumis à l’interdit l’autel et la petite chapelle jusqu’à ce que les corps soient enlevés, et les édicules qui y sont, comblés par un mur ; et il a décrété qu’à l’avenir les religieux, prêtres ou laïcs, seront ensevelis dans une tombe souterraine, sous peine de privation d’office pour le gardien du moment."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Urtaca

"L’église est décemment entretenue en tout : la piété du curé et du peuple doivent donc être louées avec la plus grande force."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Vallica

"L’église est à peine suffisante et elle est très misérable. Les revenus annuels du piévan sont de 280 lires. 39 familles. 150 âmes."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Ville di Paraso

"Il y a trois autels... Aucune charge de messes n’y est attachée et ils sont entretenus, comme l’église et les ornements sacrés, par la communauté et le peuple avec les aumônes habituelles."

 

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)

Zilia

"95 familles. 7 prêtres. Un sous-diacre. 2 clercs. 500 âmes."

Visualiser la traduction (PDF) Visualiser la transcription (PDF)